PASSION-HELICO

PASSION-HELICO

Actualités


Airbus Helicopters confirme la vente de 100 H135 en Chine

5008_9999-9649.JPG
Airbus Helicopters H135 - I-AIUT

 

Le consortium chinois formé par China Aviation Supplies Holding Company (CAS), Qingdao United General Aviation Industrial Development Company (Qingdao United) et CITIC Offshore Helicopter Co. Ltd (COHC) qui s'était engagé à commander 100 Airbus Helicopters H135 en octobre 2015 vient de confirmer son intention en signant un contrat d'un montant de 700 M€ lors d'une cérémonie officielle à Pékin.

Cet accord comprend un volet industriel, qui aboutira à la construction d'une ligne d'assemblage final à Qingdao, dans la province du Shandong, conformément à ce qui avait été annoncé il y a quelques mois.

Les appareils seront assemblés dès 2018, et durant les dix prochaines années.
Le H135, fabriqué en Allemagne, est déjà utilisé en Chine pour notamment des évacuations médicales d'urgence (EMS), lutte contre les incendies, surveillance et missions de recherche et de sauvetage, de police, mais également pour le transport privé et touristique.

La Chine est un marché essentiel pour l'hélicoptériste européen qui estime que le pays aura besoin de 600 unités de ce type dans les 20 prochaines années.

Il y a environ 1.200 appareils de ce type qui volent dans le monde équipés soit de turbines Pratt & Whitney ou Safran Helicopter Engines (ex-Turbomeca).

Il peut emporter 8 personnes (1 pilotes et 6/7 passagers, 2 pilotes et 5/6 passagers ou 2 pilotes et 4 passagers en version VIP).

Sa charge utile est de 1.498 kg pour un poids maximum au décollage de 2.980 kg et sa vitesse de croisière maximum atteint 252 km/h à pleine charge au niveau de la mer.

L’H135 (ex-EC135) est très utilisé en France pour les évacuations médicales d’urgences.

 


20/06/2016
0 Poster un commentaire

Korean Aerospace Industries (KAI) et Safran Helicopter Engines

Arriel 2C2 et 2L2. © Safran Helicopters Engines.jpg

Photo  Safran Helicopters Engines ©

 

Safran Helicopter Engines (ex-Turboméca) a été sélectionné pour fournir la motorisation qui propulsera les futurs hélicoptères sud-coréens LCH (light Civil Helicopter) et LAH (Light Armed Helicopter) développés conjointement par Airbus Helicopters et Korean Aerospace Industries (KAI). Le motoriste, fournira l'Arriel 2C2 pour la version civile, baptisée LCH, et l'Arriel 2L2 pour la version militaire LAH.

 

L'Arriel 2L2, est une version dérivée de l'Arriel 2N (qui motorise actuellement l'AS365 N3e) et, selon le communiqué du motoriste, “sera la variante la plus puissante jamais conçue grâce à l'incorporation d'une combinaison de nouvelles technologies“.

 

Le LAH, tout comme la version civile LCH, seront des versions dérivées du H155. Un contrat qui porte sur la co-production de 314 appareils dont 214 en version militaire dans le cadre du développement et production scellé entre Airbus Helicopters et KAI en mars 2015.

La version civile sera dédiée aux missions d'évacuation médicale d'urgence et de recherche et sauvetage. Cette version doit entrer en service en 2020, suivie en 2022 de la version militaire. Les appareils devraient être assemblés à Sacheon, sur le site de KAI à partir d’éléments d’Airbus Helicopters venant du site de Marignane.


19/06/2016
0 Poster un commentaire

H225 et AS332

5130-H225-8495.jpg

 (Photo AIRBUS HELICOPTERS ©) 

L'enquête sur l'accident de H225 en Norvège avance. Le bureau norvégien d'enquête (AIBN) a publié un nouveau rapport préliminaire le 27 mai et demandé le 1er juin à l'EASA de prendre des mesures immédiates pour assurer la sécurité de la flotte de Super Puma d'Airbus Helicopters. L'agence européenne de sécurité aérienne a immédiatement publié une directive urgente ordonnant l'immobilisation de tous les H225 LP et AS332 L2 par mesure de précaution.


07/06/2016
0 Poster un commentaire

Contrat pour Airbus Helicopters en Corée du sud

Airbus Helicopters a remporté un contrat de 1,5 milliard d’euros avec le sud-coréen Korea Aerospace Industries (KAI) le 16 mars 2015.

H155-@Airbus-Helicopter.jpgCe contrat prévoit la mise en place d'un partenariat industriel destiné à fabriquer en Corée 214 hélicoptères militaires d'attaque (Light Armed Helicopter) ou (LAH) pour l'armée de terre sud-coréenne et une centaine d'hélicoptères légers civils (Light Civil Helicopter) ou LCH pour des applications de transport sanitaire, des opérations de secours en mer, des missions de sécurité civile, la surveillance des lignes électriques...
Les hélicoptères seront développés sur la base du H155 B1, dernière version du Dauphin. Les Coréens ont privilégié un modèle ayant déjà fait ses preuves, permettant une modernisation rapide et ne nécessitant pas de nouvelle certification. Le premier appareil civil devrait être livré en 2021, un an à peine avant la version militaire prévue pour 2022. Les Sud-Coréens ont aussi apprécié la possibilité d’assembler totalement les machines en Corée du Sud. Une part très importante de composants sera toutefois livrée par AH.
Le LAH, appareil de cinq tonnes, sera équipé d’une tourelle canon placée à l’avant de l’appareil comme ses homologues de la catégorie supérieure Tigre et Apache.
Airbus Helicopters était en concurrence avec Agusta Westland et son AW169 ainsi que Bell Helicopters et son Bell430.
Avec ce nouveau contrat, Airbus Helicopters confirme son rapport privilégié avec l'industrie Coréenne. Eurocopter avait déjà conclu un premier grand partenariat avec KAI, en 2005, pour développer un hélicoptère militaire développé sur la base du Super Puma pour 240 appareils. Le premier exemplaire, baptisé " Surion", est entré en service en 2013.

 

 


26/04/2015
0 Poster un commentaire

Présentation du programme Bell 525 Relentless au salon Heli-Expo 2015

C’est en 2012, au salon Heli-Expo de Dallas, que Bell Helicopter avait lancé le programme du dernier modèle de sa gamme "super moyen": le Bell 525.
Très attendu, ce nouvel appareil visait à compenser son retard vis-à-vis de la concurrence, notamment européenne.

0001-Bell525-@ Bell Textron.jpg

  ( Illustration Bell Helicopter ©) 

Au salon Heli-Expo 2015, Bell présentait le Bell 525 Relentless dans sa version "définitive".
Premier hélicoptère commercial à Commandes De Vol Electriques (CDVE), le Bell 525 devrait effectuer son vol inaugural au printemps 2015. Equipée de deux turbines General Electric CT7-2F1, le 525 volera à 155knt (287km/h) sur 500nm (926km). Quant à l’avionique, il utilisera un ensemble G5000H de Garmin.
Cockpit-Bell525-1@ Bell Textron.jpg

Commandes de vol électriques : Un mini-manche situé à droite remplace la classique commande cyclique.
( Photo Bell Helicopter ©)

Cet appareil sera le plus gros modèle de la gamme civile Bell, de la classe des 8,5 tonnes, capable de transporter de 16 à 20 passagers. Bell vise évidemment le marché du Oil & Gas et rejoint sur ce créneau, Airbus Helicopter avec son EC175 (7,8 tonnes) et Agusta-Westland avec son AW189 (8 tonnes).

Bell525-1@ Bell Textron.jpg(Illustration Bell Helicopter ©)

L’entreprise Irlandaise de leasing, Waypoint Leasing, qui exploite déjà plus de 90 Bell 407 et 412, aurait passé commande de 20 Bell 525 Relentless pour des clients évoluant aussi bien dans l’exploration pétrolière et gazière, que dans le transport sanitaire, la recherche et le sauvetage et la lutte contre les incendies. 

 

Liens Bell 525:  Bell 525


06/04/2015
0 Poster un commentaire

Présentation du programme Bell 505 Jet Ranger X au salon Heli-Expo 2015

Bell Helicopter à présenté au salon Heli-Expo 2015 son nouvel hélicoptère "gamme légère" , le monoturbine Bell 505 Jet Ranger X.
Le premier prototype avait effectué son premier vol le 10 novembre 2014.
Le deuxième prototype du Bell 505 a volé le 25 février dernier et depuis, il poursuit les heures d’essais.

0001-Bell-505-First-Flight@ Bell-Helicopter-Textron.jpg

Le deuxième Bell 505 Jet Ranger X lors de son premier vol (au second plan, un Bell 429WLG)

( Photo Bell Helicopter © )

Le 505 reprend certains éléments dynamiques du Bell 206L4 mais, pour le reste, tout est nouveau.
Cet appareil de gamme "légère" est capable de transporter 5 personnes, sur une distance de 360 nm (667 km) à la vitesse de croisière de 125 kts (232 km/h), et dispose d'une charge utile de 680 kg.
Le moteur est un Turbomeca Arrius 2R doté d’une régulation numérique pleine autorité Fadec, quant à l’avionique, il s'agit de l'ensemble G1000HTM de Garmin.
Bell aurait reçu des intentions de commandes pour plus de 300 exemplaires de son nouveau modèle. Un nouveau concurrent pour le Robinson R66 et l’EC120 d'Airbus Helicopters.

Lien site Bell:  Bell 505

 

 


06/04/2015
0 Poster un commentaire

Bell 407 GXP : Présentation et commande lors du salon Heli-Expo

04 Mars 2015

407GXP.jpg

(Photo Bell Helicopter)

 

En ouverture du salon Heli-Expo 2015, Bell Helicopter a présenté le 407GXP.
Développé sur une base de 407GX, le 407GXP offre une charge utile augmentée de 50 lbs (22,5 kg), grâce à la nouvelle turbine Rolls-Royce M250 qui améliore les performances avec une consommation de carburant moindre. L'avionique a été améliorée afin d'alléger la charge de travail du pilote et l’intervalle entre les grandes révisions (TBO - Time Between Overhaul) a également été augmenté de plus de 500 heures.
Tous ces arguments ont séduit la société Air Methods qui en a commandé 200 exemplaires en version HEMS (Helicopter Emergency Medical Services).
Les livraisons sont prévues pour commencer en 2016, avec une durée de contrat de dix ans.
C’est l’un des plus grands contrats civils jamais signés par Bell Helicopter et porte sur la nouvelle version du 407GX. Les besoins spécifiques de ce client providentiel ont sans doute pesé dans la décision du constructeur de lancer le Bell 407GXP.
Air Methods, spécialiste américain du secours aérien qui opère depuis 300 bases dans 48 états des USA a commandé ces Bell 407GXP aménagés pour les évacuations sanitaires. Il exploite une flotte de 450 hélicoptères et avions parmi lesquels:

  • AS350
  • EC130
  • EC135
  • EC145
  • AS365
  • BK117
  • Bell206
  • Bell222
  • Bell429
  • Bell430
  • MD902
  • A109
  • A119 Koala
  • ...

Lien vers Air Methods. :  Lien Air Methods

Une belle flotte, des constructeurs variés et de beaux appareils pour le photographe passionné que je suis !!!   

01/04/2015
0 Poster un commentaire

SIKORSKY: Quel avenir ?

12/03/2015

Le conglomérat United Technologies Corporation (UTC) envisagerait de se séparer du constructeur d’hélicoptères Sikorsky, tandis que ce dernier pourrait vendre sa gamme Schweizer. Le président d’UTC, Gregory Hayes, trouve que Sikorsky affiche une croissance et une marge trop faibles, si on la compare aux autres entreprises du groupe (marge légèrement supérieure à 10 % en 2014 et une croissance annuelle projetée de 3 % jusqu’en 2023). Avec un chiffre d’affaires de 7,5 Md$, Sikorsky est la plus petite des cinq entreprises composant UTC – les quatre autres sont Pratt & Whitney (moteurs aéronautiques), UTAS (systèmes aérospatiaux), Otis (ascenseurs) et Carrier (climatisation). 
Sikorsky fait partie d'United Tech depuis 1929 et ses résultats sont bons, du coup cela entraînerait une lourde facture fiscale pour un éventuel acquéreur.
Donner son indépendance à Sikorsky est l’option la plus probable, pour le patron d’UTC.

Wait and see !!!

 

Sikorsky S76B  

4987-IMG_2431.JPG

Schweizer 269D/333 

4987_MG_9446.JPG

 

Mon avis:  10% de marge en 2014 et 3% de croissance prévue sur les 8 prochaines années...

                 et ce n’est pas assez rentable pour le conseil d’administration !!!

                 Pour info, l'inflation IPC en Janvier 2015 aux USA = -0,089 % !!!!

                 Moyenne de l'inflation aux USA de 1,49 % sur 1 an !!! ( janv2014/janv2015 )

                 CES GENS NE VIVENT VRAIMENT PAS DANS LE MÊME MONDE...

                 Igor Sikorsky doit se retourner dans sa tombe !

 


25/03/2015
0 Poster un commentaire

AIRBUS HELICOPTERS présente le nouvel H160

Le 3 mars 2015, Airbus Helicopters a dévoilé une maquette grandeur nature du H160, au salon HELI-EXPO d'Orlando en Floride, jusqu’ici connu sous le nom de code X4.
Il fait partie de la gamme moyenne des appareils de 5,5 à 6 tonnes et devrait succéder au Dauphin AS365 et à l'EC155.
En mission vers une plateforme offshore, le H160 offrira un rayon d’action de 120 nautiques (222km) avec 12 passagers. En recherche et sauvetage (SAR), le vol stationnaire pourra être maintenu jusqu’à 5,000 ft (1524m) hors effet de sol et la distance franchissable atteindra 450 nautiques (833km) avec une réserve de 20 minutes. La vitesse de croisière devrait se situer autour de 160 kts (296 km/h), promet Airbus.

H160-08h.jpg

 (Photo AIRBUS HELICOPTERS ©)

H160-02h.jpg

(Photo AIRBUS HELICOPTERS ©)

La cible première de cet appareil est l’AgustaWestland AW139, qui, depuis son premier vol en 2001, avait quelque peu volé la vedette au Dauphin. Airbus Helicopters revient donc sur le devant de la scène avec cet appareil. Il aura également comme concurrent le Sikorsky S76D.
Les performances seront atteintes avec une masse maximale au décollage inférieure d’une tonne environ à celle de l’AW139, qui pèse 6,5 T, d’où des coûts inférieurs, notamment au niveau de la consommation.
Le H160 embarque de nombreuses innovations avec, entre autres, des pâles en forme de boomerang, un train d’atterrissage électrique et un spectaculaire Fenestron incliné de 12 degrés. Le premier vol est prévu cette année et la mise en service en 2018.

  • Voici les principales innovations et caractéristiques (source et images AIRBUS HELICOPTERS)

helicopteres_airbus_lance_38602_hd.jpg

  • Les pâles "Blue Edge" sont fixées à une tête de rotor Spheriflex, non articulée, réalisée dans un matériau à matrice thermoplastique composite, afin de réduire la masse et les coûts de fabrication tout en augmentant la tolérance aux dommages.
  • Le Fenestron arrière est incliné à 12° (cela a été employé sur le Sikorsky RAH-66 Comanche).
  • L’avionique Helionix est très proche de celle de l’EC175 et de l’EC145 T2. L'objectif est de simplifier la tâche des pilotes. La conception du cockpit a été pensée afin d’assurer une bonne visibilité extérieure. 
  • C'est également le premier hélicoptère civil avec une cellule tout-composites qui reprend la technologie du NH90. Cela devrait permettre une maintenance réduite et une meilleure protection des occupants lors d'écrasement.

Par contre, les commandes de vol électriques, le cockpit futuriste et les ailettes à l'avant du X4 n'ont pas fait partie des desidérata d'Airbus. 

Lien AIRBUS HELICOPTERS

 

Avis personnel: Impatient de voir cet appareil en vol et de pouvoir en faire quelques clichés. 


23/03/2015
0 Poster un commentaire